bluu Waschstreifen Verpackung neben grosser grüner Waschmittel Flasche mit Flüssigwaschmittel drin

Tout est dans la quantité!

Le médecin et philosophe suisse Paracelse savait déjà au 16e siècle que les influences à fortes doses étaient néfastes pour le corps. Cela peut s'appliquer à de nombreuses situations de la vie, comme par exemple à la lessive. Avec les lessives liquides ou en poudre traditionnelles, on verse environ 50 à 75 ml par cycle de lavage dans le tambour. Cela représente environ 8 litres de lessive par personne et par an, ou si tu préfères les chiffres: environ 70 millions de litres de lessive en Suisse, qui finissent dans les eaux usées.

C'est beaucoup, et surtout beaucoup trop, car en général, les lessives traditionnelles sont largement surdosées. Qui ne s'est jamais dit: "Combien en as-tu déjà mis? Il vaut mieux que j'en rajoute encore un peu pour que le linge soit bien propre et sente bon". Dans la plupart des cas, ce n'est pas nécessaire. S'il y a trop de lessive, il se peut que le linge ne puisse pas être entièrement lavé, ce qui peut entraîner des allergies ou des irritations cutanées, surtout chez les personnes à la peau sensible.

À quoi dois-je maintenant faire attention? Outre la biodégradabilité, qui vient en premier lieu, la quantité est donc le deuxième gros facteur. C'est là qu'entrent en jeu les lessives ultraconcentrées, qui sont x fois plus légères que les lessives traditionnelles. Outre la quantité d'eaux usées, cela permet également d'améliorer considérablement l'empreinte carbone lors du transport.

Nos feuilles de lavage bluu sont ultra-concentrées, ne pèsent que 3 g et sont donc environ 20 fois plus légères que les lessives liquides traditionnelles. Moins de lessive dans le lave-linge signifie aussi moins de lessive dans les eaux usées. De plus, les feuilles de lavage sont déjà prédosées - un surdosage involontaire n'est donc plus possible.

Plutôt wow, non ?